04/11/2006

Le Gigot de 7 heures du dimanche

Samedi studieux devant les fourneaux de ma propre cuisine. Comme bien dans bien des foyers, ce matin la question s'est posée : que mange-t-on ce week-end ?
La réflexion ne fut pas longue, même si la réalisation l'est davantage. Pour dimanche ce sera un gigot de 7 heures. Quelques achats plus tard, tout est prêt pour la mise en place.
Le gigot frotté au sel de guérande est coloré sur tous ses côtés et placé dans une cocotte en terre. J'ajoute une mirepoix (carottes, oignons, céleri), quelques gousses d'ail, une branche de thym, une branche de romarin, un bon verre de vin blanc. Et voilà.
 
gigot 7 heuresweb

Je réalise une pâte morte (farine et eau) et je lute la terrine.
 
gigot 7 heures1web

Voilà. Maintenant c'est au four pour 7 heures à 120°. Comme pour le pâté l'autre jour, le plus dur c'est d'attendre !!! Heureusement cette fois comme la terrine est lutée, les parfums restent enfermés. Il n'y a plus qu'à attendre demain midi.
Comme la cuisson est longue et à l'étouffé, ce gigot se mange traditionnelement à la cuiller accompagné d'une purée à l'ail.
Comme il fallait bien manger ce samedi, j'ai dans le même temps fait une blanquette à l'ancienne pour ce midi et une soupe à la citonelle pour ce soir.
Que du régal tout ça !!

20:08 Écrit par Christian dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

C'est nul, le gigot est déjà mort... mort...

Écrit par : Touta | 05/11/2006

mmmmmmmmmmmh dieu que cela a l'air bon !

Écrit par : jeepee | 05/11/2006

Les commentaires sont fermés.